Palestine: Rêves Enchaînés

Publié le par HABIBA



Palestine ! Comme un livre ouvert…
Et sur ces pages innocentes
Je lis le désespoir d’un peuple isolé…
Je vois les images floues d’un enfant…
Un errant entre les ruines d’un village
Un village brûlé par les larmes…
Un village perdu dans le silence.
Et voilà que l’enfant palestinien
Me fixa de son regard orphelin
Regard de l’aube et de l’espoir



Et je me rappelais les visages de SOWETO
Icônes de la résistance et de la liberté
Et ce regard tel un miroir
Ouvrit des images affamées de paix
Dans lesquelles les KFIR C 7 de Tsahal
Jouaient une musique de mort
Et sur leurs ailes d’acier
Se tenaient la destruction et la peur
Qui se mêlèrent aux cris et aux rires
Qui se mêlèrent aux pleurs et à la douleur…

Et l’enfant grandit avec sa douleur
Il devînt un jeune homme :
Le désert était son village
Les ruines devinrent ses compagnons
Et les dunes un lit pour lui.

L’aube n’existait plus…
Et le soleil se confondait à la lune
Et dans son esprit esseulé
Vagabondait un parfum de liberté

Et voilà que la nuit approchait
Et l’homme vieillissait avec elle
Je le vis devenir un vieillard
Dont la seule arme
Etait une fronde qui gronde
Entre les regs et les regs
Et l’écho si lointain…si proche
Me parvient, me réveilla…
Et secoua le monde entier
INTIFADA !
Combien d’innocents ?
Combien d’orphelins ?
Combien de veuves ?
Combien de martyrs ?

PALESTINE tu es née martyre
Tu grandis sous l’occupation
Tu n’as d’autres jouets que la résistance
Pour que demain unis et libres
Nous chantons l’hymne de la Palestine

EL HADJI MOUSSA DIOP MAJJOOB

Publié dans Poèmes

Commenter cet article

moussa 19/12/2006 23:20

Salam amleykoum je suis content de voir un de mes poemes sur votre blog, Alhamdoulillah et que Allah vous bénisse
vs pouvez aussi voir mon blog sur l islam, je l ai pas encore finalisé mais ça avance un peu http://abousofana.over-blog.com
Dieu est Grand
Merci
El Hadji Moussa Siop