La fuite devant la Géhenne

Publié le par Habibati


 

Hamîd Ibn Hilâl a dit: Nous avons appris que chaque homme sera appelé le Jour de la résurrection pour être jugé. Il sera dit :
 

« Ô untel, fils d'untel !

Présente-toi au Jugement ».


Tout homme se dira :
 

« Personne, en dehors de moi,

ne comparait pour être jugé ! »


Puis, Il appellera :
 

« Ô Gabriel ! Apporte-Moi le Feu »


Imagine le moment de l'arrivée de Gabriel quand il dira au Feu :
 

« Géhenne ! Réponds ! »


Imagine l'agitation du Feu et son tremblement dans sa peur suscitée par le fait qu'
Allah  - qu'Il soit exalté - a créé une créature qui sera supplicié par lui. Imagine ce Feu se convulser, entrer en ébullition et s'irriter, regardant de loin les créatures, les désirant ardemment, sifflant dans leur direction, tiré par son gardien et bondissant de colère sur les créatures à la suite de la Colère de son Seigneur contre celui qui a contrevenu à Son commandement et Lui a désobéi.

Imagine le bruit de ta respiration, son aspiration et son expiration et le halètement de sa gorge. Tes oreilles en seront pleines et tes entrailles se soulèveront de frayeur et d'effroi. Les créatures fuiront pour échapper au souffle [de l'enfer] sur leurs visages. C'est le Jour où les uns appelleront les autres. En entendant le ronflement de son souffle, ils feront demi-tour et tomberont sur leurs genoux, tels des cadavres, autour de la Géhenne et verseront des larmes.

Imagine ce choeur de sanglots des créatures sous son souffle haletant, ces injustes appelant, dans leur malheur, criant qu'ils sont perdus. Chaque élu, chaque véridique, ceux sur lesquels
Allah  - qu'Il soit exalté - a jeté son dévolu, les martyrs, ceux qu'Il a choisis, et les hommes du commun des mortels, tous appelleront :
 

Nafsi ! Nafsi !

Mon âme ! Mon âme !


Imagine les voix des créatures, celles des prophètes et celles des autres des serviteurs de moindre rang, appeler:

« Mon âme! Mon âme ! ».


Et toi tu crieras de même.

Au moment où toi-même et les autres créatures serez secoués en vos cœurs dans une extraordinaire terreur, un second souffle de la Géhenne reprendra. Ton épouvante s'accroîtra ainsi que leur épouvante, ta peur et leur peur.

Ensuite, un troisième souffle grossira de nouveau et les créatures tomberont sur leurs visages dans un même ensemble. Ce ne sont plus que des yeux fixes, au regard apeuré et furtif, craignant d'être enveloppés par le Feu et d'être entraînés dans son embrasement. C'est alors que les cœurs des injustes se fendront en leur milieu, gagneront leurs gosiers assoiffés et suffoqueront leurs gorges. Leurs esprits les quitteront et leurs raisons disparaîtront, aine seront à la fois les bienheureux et les damnés. Il ne restera pas un seul envoyé d'
Allah  - qu'Il soit exalté -, ni un serviteur vertueux, choisi par Lui, sans que sa raison n'en soit perturbée.

Publié dans Imagines toi ! ! !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article