Ce texte est un extrait du second volet d’un sermon du vendredi prononcé par le Sheikh `Abd Al-Hamîd Kishk en Egypte.

Publié le par HABIBA



Chers Messieurs, permettez-moi de vous emmener avec moi rapidement à la ville de Bassora, en Irak. Allons-y...

Nous sommes maintenant dans la ville de Bassora. Le connaisseur de Dieu Abû Yazîd Al-Bastâmî [1]était en train de dormir la nuit, lorsqu’il entendit dans son sommeil, après la prière de l’aube, quelqu’un l’appeler en ces termes : « O Abû Yazîd, cette nuit est une nuit de fête chez les Chrétiens. Fais tes ablutions, et va les rejoindre dans leur monastère. Tu seras assurément émerveillé par la Sagesse d’Allâh ». Il fit donc ses ablutions et entra dans le monastère chrétien de Bassora.

Lorsque le prêtre se leva pour prononcer son prêche devant les paroissiens, il dit : « Je ne puis parler en présence d’un mahométan entré dans notre monastère ».

- « Notre père, comment pouvez-vous être certain qu’il est mahométan », demanda l’assemblée.
- « Les disciples de Mohammad portent sur leurs visages la trace laissée par les prosternations » ( référence est faite au verset 28,de la sourate 4)

Lorsqu’il fit signe à Abû Yazîd de sortir, ce dernier répondit : « Par Allah, je ne m’en irai pas tant qu’Allah n’aura pas jugé entre vous et moi et Il est le plus juste des Juges ».
- « Dans ce cas, nous te poserons des questions. Si tu réponds avec justesse à toutes nos questions, nous croirons en ton Prophète. Mais si tu te trompes sur une seule question, tu ne sortiras d’ici que sur nos épaules, le corps sans vie ! », Affirma le père.

- « Pose toutes les questions que tu souhaites, » fit Abû Yazîd.

Le prêtre demanda donc :

1. Qu’est-ce qui est unique n’ayant point de second ?

2. Que sont les deux n’ayant point de troisième ?

3. Que sont les trois n’ayant point de quatrième ?

4. Les quatre n’ayant point de cinquième ?

5. Les cinq n’ayant point de sixième ?

6. Les six n’ayant point de septième ?

7. Les sept n’ayant point de huitième ?

8. Les huit n’ayant point de neuvième ?

9. Les neuf n’ayant point de dixième ?

10. Que sont les dix qui peuvent se démultiplier ?

11. Qui sont les onze frères ?

12Quel est le miracle qui est composé de douze éléments ?

13. Quelle est la famille composée de treize membres ?

14. Quelles sont les quatorze choses qui ont parlé à Dieu ?

15 Quelle est la chose qui a exhalé un souffle sans pour autant posséder une âme ?

16. Quel est le tombeau qui transporta son hôte ?

17 Quelle est la chose que Dieu a créée et dont Il a valorisé l’importance ?

18. Quelle est la chose que Dieu a créée et dont Il a méprisé l’importance ?

19. Quelles sont les choses que Dieu a créé sans père ni mère ?

20. Qui sont ceux qui ont menti et sont entrés au Paradis ?

21. Qui sont ceux qui ont dit vrai et sont entrés en Enfer ?

22. Que signifie : « Par les vents éparpilleurs ! Par les porteurs de fardeaux ! Par les glisseurs agiles ! Par les distributeurs selon un commandement ! » (Sourate 51, versets 1à4)

23. Quel est l’arbre possédant douze branches, sur chaque branche se trouvant trente feuilles et chaque feuille portant en elle cinq fruits : trois à l’ombre et deux au soleil ?

Réponds Abû Yazîd !

Abû Yazîd se leva tandis qu’Allâh fit descendre Sa Quiétude dans son être tout entier. Il dit alors :

1. Concernant l’unique n’ayant pas de second, il s’agit de : « Dis : Allah est Un » [4].

2. Quant aux deux n’ayant point de troisième, il s’agit du jour et de la nuit : « Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes » [5].

3. Les trois n’ayant point de quatrième sont les trois épreuves qu’a fait subir Al-Khidr à Moïse :

« Et après qu’ils furent montés sur un bateau, l’homme (Al-Khidr) y fit une brèche » [6].

« Quand ils eurent rencontré un enfant, l’homme le tua » [7].

« Quand ils furent arrivés à un village habité, ils demandèrent à manger à ses habitants » [8]. « Ceci marque la séparation entre toi et moi, dit l’homme » [9].

4. Les quatre n’ayant point de cinquième sont la Thora, le Psautier, l’Evangile et le Coran.

5. Les cinq n’ayant point de sixième sont les cinq prières quotidiennes prescrites par Allâh.

6. Les six n’ayant point de septième correspondent aux six jours de la Création : « En effet Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui existe entre eux en six jours » [10].


A cet instant, le prêtre demanda :

- Pourquoi est-il précisé à la fin du verset « sans éprouver la moindre lassitude ».

- « Parce que les Juifs et les Chrétiens ont affirmé qu’Allâh a éprouvé de la fatigue après avoir créé l’univers. C’est pourquoi pour réfuter cette thèse, Allah a inséré cette précision dans le verset ».



7. Concernant les sept n’ayant point de huitième,

il s’agit des sept cieux : « Celui Qui a créé sept cieux superposés » [11].



8. Quant aux huit n’ayant point de neuvième, il s’agit des huit anges porteurs du Trône d’Allâh : « Tandis que huit, ce jour-là, porteront au-dessus d’eux le Trône ton Seigneur » [12].

9. Les neuf n’ayant point de dixième correspondent aux neufs miracles de Moïse - paix et bénédiction sur lui. Le prêtre demanda alors de les énumérer.

Il dit : « La main, le bâton, la traversée de la mer, la disette, le déluge, les criquets, les poux, les grenouilles et le sang ».



10. Au sujet des dix susceptibles de se démultiplier, il s’agit des bonnes actions : « Quiconque viendra avec une bonne action en aura dix fois autant » [13] ;

« Allah multiplie la récompense à qui Il veut » [14].

11. A la question, qui sont les onze frères : « J’ai vu en songe onze astres » [15]. Les onze frères de Joseph.

12. Le miracle qui est composé de douze éléments : « Et quand Moïse demanda de l’eau pour désaltérer son peuple, c’est alors que Nous dîmes : "Frappe le rocher avec ton bâton". Et tout d’un coup, douze sources en jaillirent » [16].

13. La famille composée de treize membres est : « Et aussi le soleil et la lune ; je les ai vus prosternés devant moi » [17]. Aux onze frères de Joseph s’ajoutent le soleil et la lune correspondant au père et à la mère. Voilà bien treize membres.

14. Les quatorze choses ayant parlé à Allâh sont les sept cieux et les sept terres : « "Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants". Il décréta d’en faire sept cieux en deux jours » [18].

15 Quant au tombeau ayant transporté son hôte, il s’agit de la baleine qui avait avalé Younous (Jonas) : « La baleine l’avala alors qu’il était blâmable » [19].

16 La chose ayant exhalé un souffle sans pour autant posséder une âme est l’aube : « Et par l’aube quand elle exhale son souffle ! » [20].

17. La chose qu’Allah a créée et dont Il a valorisé l’importance est la ruse féminine : « Votre ruse est vraiment énorme ! » [21]

18. La chose qu’Allâh a créée et a dépréciée est le cri des ânes : « Car la plus détestable des voix, c’est bien la voix des ânes » [22].

19. Allah a créé sans père ni mère : Adam - paix sur lui -, les Anges, le bélier d’Ismaël et la chamelle de Sâlih.

20. Ceux qui ont menti et sont entrés au Paradis sont les frères de Joseph : « Et ils vinrent à leur père, le soir, en pleurant. Ils dirent : ’O notre père, nous sommes allés faire une course, et nous avons laissé Joseph auprès de nos effets ; et le loup l’a dévoré’ » [23]. Mais malgré cela, Joseph leur dit : « Qu’Allah vous pardonne. C’est Lui le plus Miséricordieux des miséricordieux » [24].

21. Quant à ceux qui ont dit vrai et sont entrés en Enfer : « Et les Juifs disent : "Les Chrétiens ne tiennent sur rien" ; et les Chrétiens disent : "Les Juifs ne tiennent sur rien" » [25].

22. Les « éparpilleurs » sont les vents, « les porteurs de fardeaux » sont les nuages porteurs de pluie, « les glisseurs agiles » sont les vaisseaux qui voguent sur les mers, « les distributeurs selon un commandement » sont les Anges qui nous distribuent nos subistances, et consignent nos bonnes et nos mauvaises actions, selon un commandement divin.

23. Enfin, quant à l’arbre, il s’agit de l’année qui s’écoule. Cet arbre compte douze branches correspondant aux douze mois de l’année. Chaque branche porte en elle trente feuilles, c’est-à-dire trente jours. Et chaque feuille contient cinq fruits qui correspondent aux cinq prières quotidiennes. Trois sont à l’ombre : les prières du coucher du soleil, de la nuit et de l’aube. Et deux sont au soleil : la prière de midi et celle de la fin de l'après midi.

Abû Yazîd dit alors au prêtre : « Je vais te poser à mon tour une question et une seule uniquement ».
- « Je t’écoute », fit le Prêtre.

- « Quelle est la clef du Paradis ? », demanda Abû Yazîd.

Le prêtre resta silencieux. Les paroissiens l’interpellèrent alors en disant :
- « Vous lui avez soumis de très nombreuses questions et il vous a répondu parfaitement.



Maintenant qu’il vous interroge à votre tour sur une seule question, vous vous défilez ? »
- « Par Dieu, je connais parfaitement la réponse à sa question, c’est plutôt que je crains votre réaction », affirma le prêtre.

- « Réponds et ne crains rien », rétorqua l’assemblée.

Le prêtre se leva et déclara :

- La clef du Paradis est : « Lâ ilâha illallâh mouhammadur-rasoûl allâh, il n’y a de dieu que Dieu et Mouhammad est le Messager de Dieu ».

C’est alors que les paroissiens répétèrent en chœur : « Lâ ilâha illallâh mouhammadur-rasoûl allâh ».

Et ils firent changer leur église en mosquée où il ne fut plus adoré qu’Allâh, l’Unique sans associé.

Source Islamophile.org : HTTP://www.islamophile.org/spip/article1015.html

Commenter cet article

ccil 01/09/2009 00:19

Salam aleykoum.
J'ai lu une partie de vos histoires cela m'a beaucoup émus jusqu'a en avoir les larmes aux yeux, et donc j'ai voulu vous raconter la mienne. Mon histoire familiale est difficile a expliquer c'est assez compliqué.Mon pere est né en algerie pdt la guerre, il est issus d'un pere musulman et d'une mere française, pdt la guerre cela était trés mal vue, lui et son frere se faisait insulter de tout les noms par les arabes mais aussi par les français installer en algerie.. il a bcp souffert  de cette periode, il ne nous en parle preque jamais.. Un jour la vie en algerie n'etait plus possible alors lui et son frere sont allée en france chez le gd pere maternelle. Mon pere avez choisi son camp, la France
 
.Depuis il n'est plus retournez en Algerie, il a essayer d'oublier tout ces evenements difficiles seulement ojd il y a encore des séquelles. Ma soeur et moi souffrons de ce silence sur nos origines, sur notre famille.alors c'est vrai que nous etions bcp attirées par les maghrébins, meme si religieusement ils n'etaient pas exemplaires c'etait peut etre pour combler le vide qui nous manquez..Quelques annees aprés nous avons demenager a nantes. Ma soeur a fait des etudes de droit elle a rencontrer un algerien, il était juste ami au debut et puis il parlait bcp de religion, cet homme est quelqun de trés respectable qui a bcp de connaissance hmdoulah et il lui a enseigné le vrai islam pas celui que l'on voit aux infos.
 Ma soeur de son coté a bcp lu, et c'est convertis par la suite car elle a vu que le Saint Coran était " la verité". Ma soeur l'avait gardait pour elle, mais ça a été trop difficile , puis pdt le jeune du ramadan mon pere s'en est aperçu , sa a été trés difficile, mon pere n'a tjr pas accepté d'ailleurs alors que cela c'est passé il y a 3 ans. Je pense que les mauvais souvenirs qu'il avait " oublié" lui sont revenu avec la conversion de ma soeur. Ma soeur et moi avons une trés grande complicité et  de ce fait je m'y suis moi aussi interressée.Je vais vous raconter une anecdote quand j'etais petite au moi de décembre je demandais a Dieu que le pere noel m'offre ce que je souhaité.
 
J'ai tjr cru a un Dieu unique seulement je ne savais pas a qu'elle religion m'interresser. avec l'aide d'Allah,  la maturité, avec l'aide de ma soeur et de son ami qui est ojd son fiancé j'ai pu avancé. Je me suis convertie assez jeune a 15 et demi, c'est vrai qu'a cette age on ne comprend pas tjr tout et meme en etant converti j'ai fais bcp d'erreur, j'ai commis bcp de péchés, meme si chaque etre humain en fait tjr c'est vrai que je pense qu'a cet age je n'avais pas compris ce qu'etait vraiment l'islam.
 
Puis Allah ma donné bcp d'epreuve a surmonter, grace a son aide, a mes invocations, a mes prieres j'ai bcp progressé meme si on a tjr bcp de chose a apprendre. Je vie tjr chez mes parents et c'est trés difficiles pour moi de cacher ma religion. De faire ces prieres en cachette, de ne pas forcement etre concentré, de ne pas manger de la viande hallal, de lire en cachette, de ne pas pouvoir jeuné ce mois ci car les horaires sont tard pour manger , qu'Allah me fasse misericorde.. Bcp de gens me dise qu'il faut que je le dise a mes parents mais je dépend encore d'eux et je ne veux pas vivre avec des cris, des tenssions et pourquoi pas meme du chantage..pdt encore pas mal de temps. Je remercie Allah de Sa passience a mon egard, de Son aide, et de m'avoir guider vers Lui. Hamdoulilah je suis épanouie aujourd'hui, je me sens bien dans ma peau, dés que j'ai un soucis je m'en remet a Dieu , cela m'aide bcp. J'ai hate de partir du foyer familial pour découvrir encore plus de chose, de vivre vraimnt ma vie de musulmane. C'est vrai que des fois je craque , des fois je pleure, mais Allah apaise ma douleur il sait ce que je vie. J'ai encore enormement de chose a apprendre mais avec l'aide d'Allah j'y arriverai.Je voudrais dire a tout(e) les convertie qu'il faut rester fort(e), en etant converti on a tjr une grande epreuve a surmonter pour prouver la force de notre foi, alors ne baisser pas les bras, si vous aussi vous avez des pb avec vos parents respectez les mais ne faite pas vos choix par rapor a LEUR choix, quoi qu'il arrive ALLah sait dans quelle situation vs etes et il vous aidera si vous avez confiance en Lui.Je tiens a finir mon histoire par un hadithLe messager, d'Allah a dit :C'est merveilleux le sort du croyant ! Tout ce qui lui arrive, lui est favorable.. Aucun autre n'a ce privilège :S'il est heureux, il remercie Allah et c'est bien pour lui;S'il est malheureux, il se résigne et c'est bénéfique pour lui. (Rapporté par Mouslim)
 
 
Message personnel : Je t’aime ma soeur

ccile 01/09/2009 00:06

Salam aleykoum.J'ai lu une partie de vos histoires cela m'a beaucoup émus jusqu'a en avoir les larmes aux yeux, et donc j'ai voulu vous raconter la mienne.  Mon histoire familiale est difficile a expliquer c'est assez compliqué.Mon pere est né en algerie pdt la guerre, il est issus d'un pere musulman et d'une mere française, pdt la guerre cela était trés mal vue, lui et son frere se faisait insulter de tout les noms par les arabes mais aussi par les français installer en algerie.. il a bcp souffert  de cette periode, il ne nous en parle preque jamais.. Un jour la vie en algerie n'etait plus possible alors lui et son frere sont allée en france chez le gd pere maternelle. Mon pere avez choisi son camp, la france.Depuis il n'est plus retournez en Algerie, il a essayer d'oublier tout ces evenements difficiles seulement ojd il y a encore des séquelles. Ma soeur et moi souffrons de ce silence sur nos origines, sur notre famille.alors c'est vrai que nous etions bcp attirées par les maghrébins, meme si religieusement ils n'etaient pas exemplaires c'etait peut etre pour combler le vide qui nous manquez..quelques annees aprés nous avons demenager a nantes. Ma soeur a fait des etudes de droit elle a rencontrer un algerien, il était juste ami au debut et puis il parlait bcp de religion, cet homme est quelqun de trés respectable qui a bcp de connaissance hmdoulah et il lui a enseigné le vrai islam pas celui que l'on voit aux infos. Ma soeur de son coté a bcp lu, et c'est convertis par la suite car elle a vu que le Saint Coran était " la verité". Ma soeur l'avait gardait pour elle, mais ça a été trop difficile , puis pdt le jeune du ramadan mon pere s'en est aperçu , sa a été trés difficile, mon pere n'a tjr pas accepté d'ailleurs alors que cela c'est passé il y a 3 ans. Je pense que les mauvais souvenirs qu'il avait " oublié" lui sont revenu avec la conversion de ma soeur. Ma soeur et moi avons une trés grande complicité et  de ce fait je m'y suis moi aussi interressée.Je vais vous raconter une anecdote quand j'etais petite au moi de décembre je demandais a Dieu que le pere noel m'offre ce que je souhaité. J'ai tjr cru a un Dieu unique seulement je ne savais pas a qu'elle religion m'interresser. avec l'aide d'Allah,  la maturité, avec l'aide de ma soeur et de son ami qui est ojd son fiancé j'ai pu avancé. Je me suis convertie assez jeune a 15 et demi, c'est vrai qu'a cette age on ne comprend pas tjr tout et meme en etant converti j'ai fais bcp d'erreur, j'ai commis bcp de péchés, meme si chaque etre humain en fait tjr c'est vrai que je pense qu'a cet age je n'avais pas compris ce qu'etait vraiment l'islam. Puis Allah ma donné bcp d'epreuve a surmonter, grace a son aide, a mes invocations, a mes prieres j'ai bcp progressé meme si on a tjr bcp de chose a apprendre. Je vie tjr chez mes parents et c'est trés difficiles pour moi de cacher ma religion. De faire ces prieres en cachette, de ne pas forcement etre concentré, de ne pas manger de la viande hallal, de lire en cachette, de ne pas pouvoir jeuné ce mois ci car les horaires sont tard pour manger , qu'Allah me fasse misericorde.. Bcp de gens me dise qu'il faut que je le dise a mes parents mais je dépend encore d'eux et je ne veux pas vivre avec des cris, des tenssions et poourquoi pas meme du chantage..pdt encore pas mal de temps. Je remercie Allah de Sa passience a mon egard, de Son aide, et de m'avoir guider vers Lui. Hamdoulilah je suis épanouie aujourd'hui, je me sens bien dans ma peau, dés que j'ai un soucis je m'en remet a Dieu , cela m'aide bcp. J'ai hate de partir du foyer familial pour découvrir encore plus de chose, de vivre vraimnt ma vie de musulmane. C'est vrai que des fois je craque , des fois je pleure, mais Allah apaise ma douleur il sait ce que je vie. J'ai encore enormement de chose a apprendre mais avec l'aide d'Allah j'y arriverai.Je voudrais dire a tout()e les convertie qu'il faut rester fort(e), en etant converti on a tjr une grande epreuve a surmonter pour prouver la force de notre foi, alors ne baisser pas les bras, si vous aussi vous avez des pb avec vos parents respectez les mais ne faite pas vos choix par rapor a LEUR choix, quoi qu'il arrive ALlah sait dans quelle situation vs etes et il vous aidera si vous avez confiance en Lui.Je tiens a finir mon histoire par un hadithLe messager, d'Allah a dit :C'est merveilleux le sort du croyant ! Tout ce qui lui arrive, lui est favorable.. Aucun autre n'a ce privilège :S'il est heureux, il remercie Allah et c'est bien pour lui;S'il est malheureux, il se résigne et c'est bénéfique pour lui. (Rapporté par Mouslim)

céline 13/12/2005 11:13

masha'Allah c'est beau de voir que de plus en plus de personne son guidé ver le droi chemin

soums 20/08/2005 15:54

salem aleykoum
barakAllahou fik pour l'histoire
trés touchante

maryam 03/08/2005 12:49

macha Allah c trè touchant comme histoire!!!
~~Allah guide qui Il veut~~