Palestine: Voilà mon assassin

Publié le par HABIBA


Les check points israéliens ou les check- points de la mort.
Ces sont les obstacles que les Israéliens l'ont construits sous prétexte de garantir leur sécurité selon leurs lois.
En conséquence , beaucoup de personnes sont victimes : il y a ceux qui ont laissé leurs études , leurs familles , leurs maisons, Il y a aussi ceux qui sont nés ou morts sur les check- points,



Ahmed était une de ces victimes. C'était un enfant palestinien de 12 ans .Il habitait à Khan Younis au sud de la Bande de Gaza;et étudiait dans une école loin de sa maison , il marchait chaque jour pendant 45 minutes jusqu'à l'école ; l'école la plus proche de chez lui a était détruite d'un bombardement israélien. C'était Le 27 mai à la fin de 2 ème semestre..

Ahmed était dans la classe avec ses camarades. Ils écoutaient les conseils de leur professeur qui leur proposait d'inscrire dans un camp d'été. Ahmed était très heureux et il avait décidé de s'inscrire dans le camp d'été et aussi d'aller avec ses amis à la plage de Gaza, car la plage de KHAN YOUNIS est fermée depuis 4 ans à cause des check- points israéliens. Sur la chemin du retour, Ahmed a entendu un bruit très fort il ne s'est intéressé pas à ce bruit il pensait que c'était un bombardement loin, comme d'habitude. Ahmed est arrivé dans sa rue , il a vu une ambulance et beaucoup de gens devant sa maison. Il a eu peur quand il a entendu les cris de sa mère et ses frères il a jeté ses livres par terre et a couru pour savoir ce qui s'est passé .il a trouvé qu' un missile était tombé sur sa maison et son père est mort.

Ahmed était très triste pour son père et sa maison, et les rêves de bonnes vacances sont disparus, la mer, les jeux, le cerf -volants et le camp d'été ; toutes ses choses sont disparues.

Le petit enfant est obligé de travailler pendant ses vacances mais il est trop petit pour trouvé du travail un jour, il a trouvé son ami Rami qui travaille comme vendeur de boissons au check- point de Khan Younis. Ahmed est allé avec son ami Rami au check -point pour vendre des rafraîchissements avec son ami aux gens qui sont obligés d'attendre plusieurs heures sous le soleil pour passer la check- point à Gaza Ahmed a remarqué que des enfants attendaient les chauffeurs pour traverser avec eux le check- point, car ils étaient interdits de passer seul dans la voiture.

Quelques jours après, Ahmed a trouvé un chauffeur qui lui demande de passer le check point avec lui et en contre partie, il va lui donner un shekel, au début Ahmed avait peur parce que c'est la première fois mais son ami l'a rassura après les encouragements de son ami, Ahmed est allé avec le chauffeur. Le petit enfant a traversé le check- point et a eu un shekel c'était le premier shekel qui l'avait gagné dans sa vie ! ! ! !

! Avec ce shekel le petit enfant était très heureux, il veut revenir chez son ami a pieds ! ! Mais il a trouvé que des enfants attendraient le passage des voitures qui ont besoin de personnes pour passer de l'autre côte. Au fil des jours ,il est devenu un des enfants des check- points il vient le matin attendre les voitures et revient au soir , un jour Ahmed est monté avec le chauffeur d'un grand camion , dans la rue Ahmed regardait attentivement les grands muscles du chauffeur et il rêvait d' avoir un camion comme ce chauffeur.

Le petit rêveur a tenu les shekels qui l' a gagnés ce jour là et les a comptés plusieurs fois , ils sont 5 shekels , il rêvait qu' ils vont être 6 shekels après quelques minuits . Soudain il a entendu un grand bruit c'était un coup de feu. Il avait peur mais il pensait que les balles étaient loin. Tout à coup il a entendu un cri. il a vu que les mains du chauffeur avaient quitté le volant. Ahmed a crié et disait attention, attention ! ! ! mais il a vu que la poitrine du chauffeur saignait , Ahmed avait peur, et sans réfléchir il a ouvert la porte du camion et sauté mais en ce moment , le grand camion est retourné sur le petit corps d' Ahmed

Les gens sont venus très vite, et ils ont retiré Ahmed mais il est mort et ses mains étaient fermées A l'hôpital ils ont trouvé 5 shekels dans les mains d'Ahmed qui est mort et n'avait pas ses sixièmes shekels ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

Ecris par
Mohammed younis
Étudiant palestinien
Université Al-Aqsa-Gaza
Aaed1948@hotmail.com
Younis9992002@yahoo.fr

Publié dans Poèmes

Commenter cet article